Les raids de nos escadrilles du 20 août au 20 septembre



 
Le front est figuré par une ligne de points, les frontières par des lignes brisées. Les flèches indiquent les buts atteints

Afin de mettre en relief l'activité de nos escadrilles de bombardement et de permettre de la comparer à celle de l'ennemi, nous avons figuré sur cette première carte, les différents raids accomplis par nos avions en un seul mois, du 20 août au 20 septembre. Le nombre des raids a été de 29, celui des points bombardés, de 48. Le maximum des avions engagés a été de 62 à Dillingen et de 40 à Sarrebrück. A Trêves, 100 obus ont été lancés, 60 à Dieuze, 58 à Dammary, 50 à Challerange, etc. Les jours de plus grande activité ont été le 6 septembre : 3 raids;7 septembre : 3 raids, et 8 septembre : 4 raids. Nos dirigeables ont bombardé Péronne et Nesle.
 



Les raids des avions ennemis du 20 août au 20 septembre



 
Les raids allemands effectués sur notre territoire et les différents buts atteints

Quand on compare l'action des escadrilles françaises et allemandes, on est frappé de la différence des buts visés. Alors que nos aviateurs bombardent des points stratégiques, ceux de l'ennemi lancent leurs projectiles sur des villes ouvertes, faisant surtout des victimes parmi la population civile. Mais on remarquera surtout l'infériorité des raids allemands, tant pour leur nombre que pour leur importance. Du 20 août au 20 septembre, l'ennemi a effectué 10 raids chez nous. Les points atteints sont au nombre de 16 seulement. Le nombre des avions engagés a été de 5 sur Malzéville et Nancy, 4 sur Lunéville et 2 sur Compiègne. Les jours de plus grande activité ont été le 28 août : 2 raids, et le 6 septembre : 2 raids.
 



Octobre 1915