LA BATAILLE DE MESSINES


Armées britanniques..7 au 14 juin 1917




La région de Messines offrait ce caractère particulier que la guerre de mines y avait pris des proportions extraordinaires. En 1916 et pendant les premiers mois de 19l7, on n'avait pas creusé moins de 16 kilomètres de galeries de mines et fait exploser moins de 17 camouflets; les Allemands avaient riposté avec 10 camouflets. Les mines avaient formé des entonnoirs gigantesques de plus de 125 mètres de diamètre.
Les attaques dans la région de Messines se produisirent le 7 juin, après l'explosion de 19 de ces mines sous les lignes allemandes et après un violent bombardement de préparation. Messines, Wytschaete et Oostaverne (2 kil. plus à l'est) étaient tombés le jour même, au pouvoir de nos alliés avec 7200 prisonniers, 67 canons, 94 mortiers de tranchée et 294 mitrailleuses.
Ainsi, dans la même journée, la totalité des premiers objectifs avaient été atteints et la poche de Messines complètement réduite.
Les tanks avaient pris une large part à l'offensive; ils patrouillèrent le lendemain à l'est des lignes et aidèrent à repousser une contre-attaque.
Les progrès continuèrent plus lentement les jours suivants, et bientôt les Allemands inquiets commencèrent à se replier au sud vers la Lys. Nos alliés en profitèrent pour attaquer de nouveau le 14 juin et, dès le soir, ils tenaient un front presque rectiligne entre le parallèle de Frelinghien sur la Lys au sud et celui de Zillebeke au nord.
Naturellement, Ludendorff s'efforce, dans ses Souvenirs de guerre, de diminuer l'importance de la victoire anglaise. " La situation tactique des troupes allemandes, écrit-il, n'était pas favorable dans l'arc de Wytschaete. Nous songions à l'abandonner, et à occuper la position sur la corde de l'arc..."
Un tel désintéressement paraîtra quelque peu inattendu, puisqu'il s'agissait d'une position grâce à laquelle " chaque attaque anglaise, près d'Ypres et au nord, se trouvait, au sud, prise de flanc", suivant l'appréciation du même auteur. Quoi qu'il en soit, le résultat prévu des opérations de Messines ayant été pleinement atteint dans la journée du 15 juin 1917, les armées britanniques vont préparer, plus au nord dans la région d'Ypres, l'offensive qui doit se déclencher en juillet.




Juin 1917